13 Nov 2015

Question parlementaire « Déclenchement intempestif des détecteurs de fumée »

0 Comment

Question écrite n° 18764 de M. Jean-Noël Guérini (Bouches-du-Rhône – RDSE-R)

publiée dans le JO Sénat du 12/11/2015 – page 2626

M. Jean-Noël Guérini appelle l’attention de Mme la ministre du logement, de l’égalité des territoires et de la ruralité sur les fausses alertes subies par les pompiers en raison du déclenchement intempestif de détecteurs de fumée.
La loi n° 2010-238 du 9 mars 2010 visant à rendre obligatoire l’installation de détecteurs de fumée dans tous les lieux d’habitationprévoyait leur installation dans un délai de cinq ans. Depuis le 8 mars 2015, tous les logements doivent donc obligatoirement être équipés d’un détecteur avertisseur autonome de fumée (DAAF). Or ces détecteurs engendrent de nombreuses fausses alertes, conduisant à des interventions inutiles des pompiers, qui, dans le doute, sont obligés d’engager un véhicule incendie à chaque fois, avec six personnes à bord. Dans la plupart des cas, il s’agit d’un simple problème de pile usée et, si personne n’est là pour éteindre l’appareil, les voisins finissent par appeler les pompiers. Ces fausses alertes ont ainsi triplé dans le Rhône ou dans le Calvados. C’est un grave problème pour la disponibilité des moyens des pompiers qui ne peuvent être simultanément engagés sur du secours d’urgence aux personnes ou de véritables incendies.
En conséquence, il lui demande ce qui peut être mis en œuvre, afin de limiter autant que possible ces fausses alertes coûteuses en argent et en personnel.

En attente de réponse du Ministère du logement, de l’égalité des territoires et de la ruralité

Source : SENAT

[top]
About the Author